Forty Four Memories

www.forty-four-memories.fr
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Carte des membresCarte des membres  Site OfficielSite Officiel  

Partagez | 
 

 APPEL DU 18 JUIN 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZIGETPUCE

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 12:19

APPEL DU 18 JUIN 1940 .....GENERAL DE GAULLE

CET ENREGISTREMENT CORRESPOND AU DISCOURS DU 20 JUIN 1940 (LE SEUL ENREGISTRE)


Tout commence le lundi 17 juin 1940, en début d'après-midi :
Venant de Bordeaux, siège du gouvernement français, le général de brigade à titre temporaire Charles de Gaulle et son aide de camp Geoffroy Chodron de Courcel, accompagnés du général britannique Spears, atterrissent à l'aérodrome londonien de Heston.
Il s'installe dans un appartement prêté par un Français, près de Hyde Park, au centre de Londres, au numéro 6 de Seymour Place

Lundi 17 juin 1940, en milieu d'après-midi :
Le général de Gaulle rend visite à Winston Churchill au 10 Downing Street. Les deux hommes s'entendent très vite. Le premier ministre britannique décide de mettre la BBC à la disposition du Général. Il a été convenu qu'il ne l'utiliserait que lorsque le gouvernement Pétain aurait demandé l'armistice.

Lundi 17 juin 1940, en fin d'après-midi :
La nouvelle parvient à Londres que le maréchal Pétain vient d'annoncer aux Français qu'il faut cesser le combat. Le général décide alors de lancer son appel dès le lendemain…

Mardi 18 juin 1940, 8 heures :
Le jour s'est déjà levé sur Seymour Place, de Gaulle est à sa table de travail. Il commence à rédiger le texte qu'il lira à la BBC. Dans la pièce voisine De Courcel, son aide de camp, s'active. Il lui faut trouver des secrétaires…

9 heures :
Le général de Gaulle travaille toujours seul devant son bureau.

De Courcel téléphone à Elisabeth de Miribel, une jeune fille de 24 ans, attachée à la mission franco-britannique. Il lui demande de prendre en charge le secrétariat du général de Gaulle. Elle accepte.

10 heures :
Devant la table de travail le général de Gaulle rature toujours les feuillets couverts de sa fine écriture.

11 heures :
Dans l'appartement du 6 Seymour Place, les deux Français sont toujours seuls. Ils travaillent.

12 heures :
Elisabeth de Miribel arrive au 6 Seymour Place.

12 heures 30 :
Le général de Gaulle et le lieutenant de Courcel partent déjeuner avec le ministre de l'information britannique, Duff Cooper. Mlle de Miribel reste dans l 'appartement de Hyde Park. Pour quelques heures elle incarne seule la permanence de la France libre.

13 heures 30 :
Durant le déjeuner, de Gaulle et Duff Cooper règlent le rendez-vous à la radio. Le général parlera aux Français à 18 h.

15 heures :
De Gaulle et son aide de camp sont de retour au 6 Seymour Place. Le Général reprend sa place devant sa table de travail. Dans un état d'extrême tension et de fatigue, il corrige et remanie encore le texte qu'il lira tout à l'heure au micro de la BBC.

16 heures :
Alors que le texte de l'appel est prêt, le cabinet britannique réuni, sans Churchill, décide de refuser sa diffusion sur les ondes. Il faut l'intervention personnelle de Churchill pour que l'interdiction soit levée.
Le général français pourra s'exprimer à la BBC.

16 heures 30 :
Le lieutenant de Courcel tend à Elisabeth de Miribel quelques feuillets sur papier blanc, un texte fortement raturé, difficile à déchiffrer. C'est l'appel du 18 juin. Elisabeth de Miribel tape laborieusement avec deux doigts l'appel sur la machine à écrire de Courcel.
De Gaulle prend à peine le temps de relire les feuillets. Il se met en route vers les studios de la BBC.

17 heures 30 :
Accompagné de De Courcel, de Gaulle arrive en taxi à la BBC. Il est en uniforme, képi rouge orné de feuilles de chênes, gants blancs, tuniques, baudrier, culotte et leggings. Le général Spears et deux journalistes anglais, Elizabeth Barker et Patrick Smith, l'accueillent.

17heures 45 :
Patrick Smith conduit le Général à travers les méandres de la BBC vers le studio d'émission. Ils arrivent au studio B2. A la table, au centre du studio, deux Français sont assis : Maurice Thierry et Louis Cauzique. Il fait très chaud dans le studio. En entrant le Général enlève ses gants et les met dans son képi puis pose celui-ci sur la table.

18 heures :
Dans le studio B2, Patrick Smith glisse un bout de papier hâtivement crayonné à Thierry. Il lui demande d'annoncer : " Le général de Gaulle va parler aux Français ". Dans des pièces voisines, de Courcel , le général Spears et Jean Marin, tendent l'oreille vers un haut-parleur.
Le Général s'est assis. Il a déplié deux feuillets de papier. Il regarde fixement le micro.
Une voix qui va devenir célèbre s'envole vers la France.



Discours du Général de Gaulle prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940. Cet appel n'a pas été enregistré.

Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un
jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahfoud006

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 27
Localisation : Cannes

MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 13:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoiredoradour.site.voila.fr
Légion

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 55

MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 20:32

SALUT A VOUS DEUX
TRES TRES BIEN
A BIENTOT BISOUS

PATRICK ET NATHALIE

LEGION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brest1945

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29
Localisation : Brignoles

MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 20:51

Ce sont les habitans de l'ile de Sein qui ont répondu les premiers a l'appel du général.

Tout les hommes sont partis sur leur bateaux de pêche et on laissé leur femmes et leur enfants sur l'ile, pour se battre pour leur rêve,leur patrie...

N'oublions pas... que les iles bretonnes ont payés eux aussi un lourd tribu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZIGETPUCE

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 20:57

APPEL DU 18 JUIN UN ANCIEN DE L'ILE DE SEIN SE SOUVIENT

http://tf1.lci.fr/infos/france/0,,3309918,00-appel-juin-ancien-ile-sein-souvient-.html

Juin 1940 : après la défaite et la signature de l'armistice, tous les Français ne se résignent pas. Progressivement, des actes de résistance, individuels ou collectifs, se développent, le plus célèbre d'entre eux étant l'"Appel du 18 juin" lancé de Londres par le général de Gaulle, appel diffusé à plusieurs reprises dans les jours qui suivent.

Parmi les Français libres de la "première heure" qui répondent à l'appel du général de Gaulle, il y a les habitants de Sein, une petite île située au large de l'extrémité sud-ouest de la Bretagne, face à la pointe du Raz, sur laquelle vivent un millier de personnes.

En juin 1940, une grande partie des hommes de l'Ile de Sein sont mobilisés ou appelés à travailler sur le continent. Par ailleurs, une garnison de 24 hommes stationne sur l'île.

Les habitants de Sein reçoivent peu d'informations des quelques navires qui accostent sur l'île ou des rares postes de TSF qui s'y trouvent.

Ces communications deviennent de plus en plus difficiles et les nouvelles ne parviennent que par bribes, échos d'une situation qui ne cesse de s'aggraver. Les Sénans apprennent ainsi la prise de Rennes et de Brest et voient arriver les premiers soldats repoussés par l'avancée allemande.

De nombreux navires transitent par l'île, tandis que la menace se rapproche et que les tirs et bombardements allemands se multiplient.

Le 19 juin 1940, un Dundee (un bateau en bois à voiles et à moteur généralement utilisé pour la pêche au thon et le chalutage d'hiver), le Zénith, part d'Audierne et passe par l'Ile de Sein pour rejoindre l'Angleterre. Il transporte 95 passagers (25 civils et 70 militaires), parmi lesquels des Sénans et une petite troupe de Chasseurs alpins.

Le 22 juin 1940, un gardien du phare d'Ar-Men informe les habitants de Sein que l'appel d'un général français sera rediffusé le soir même à la BBC. Les îliens et les personnes présentes sur l'île se regroupent autour d'un des postes existants pour entendre cette intervention. A l'écoute du message, le choix se fait très vite.

Les 24 et 26 juin 1940, les cinq navires pour l'heure disponibles prennent la mer. Le premier, le Velleda, part avec à son bord la garnison de l'île et les premiers Sénans. Il est suivi du Rouanez ar Mor, puis du Corbeau des mers, du Maris Stella et du Rouanez ar Péoc'h. Certains habitants partent sur d'autres petites embarcations.

Cent vingt-huit Sénans rallient ainsi l'Angleterre. Quelques jours après son appel du 18 juin, le général de Gaulle remarque qu'ils représentent environ 25% des premiers Français arrivés à Londres et leur fait un éloge particulier : "l'Ile de Sein est un quart de la France".

Dans un premier temps, les Sénans sont affectés au Courbet qui assure la protection du port de Plymouth avant d'être répartis, pour la plupart, au sein des Forces navales françaises libres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HiStory
Admin
avatar

Messages : 649
Date d'inscription : 26/11/2007
Age : 28

MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 21:04

rappel important super

_________________

L'urgent est terminé, l'impossible est en cours,... pour les miracles, prévoir 24H !
Banque de données, récits de vétérans : http://www.ww2-history.com/( recherche partenariat contact pour infos )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ww2-history.com
Brest1945

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29
Localisation : Brignoles

MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   Jeu 18 Juin 2009 - 23:43

Super article!!!

la transmission de pensée existe!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: APPEL DU 18 JUIN 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
APPEL DU 18 JUIN 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forty Four Memories :: Forty Four Memories :: Histoire-
Sauter vers: