Forty Four Memories

www.forty-four-memories.fr
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Carte des membresCarte des membres  Site OfficielSite Officiel  

Partagez | 
 

 Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Mer 13 Jan 2010 - 2:07




1st Lt James Megellas

Platoon Leader, H/504th PIR



"Peu après avoir survolé la côte hollandaise, le C-47 piloté par le Capt Bohannon du 34th Squadron est touché par la Flak.

Le moteur gauche de l'avion ainsi qu'un des containers de parachutage fixé sous le fuselage étaient en feu.

L'avion s'est écrasé dans une zone inondée pas loin du port de Dintellooro.

Le Capt. Bohannon, les lieutenants Felber et Martinson, ainsi que les sergents Epperson et Carter sont morts dans cet avion."



(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glider

avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 28
Localisation : cornillon,bouches du rhones,france

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Mer 13 Jan 2010 - 13:19

la suite LA SUITE!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Mer 13 Jan 2010 - 13:59

Le 2nd Lt Robert L. Cloer, 315th Troop Carrier Command, était le copilote du C-47
volant sur l'aile droite de l'avion de Bohannon.
Voici sa version de ces instants tragiques:


"L'avion de Bohannon a été touché sous le ventre où se trouvaient les containers de parachutage, qui contenaient de la munition et des mines.

Les containers ont pris feu On n'avait pas le droit de briser le silence radio mais je les ai appelés pour leur signaler le feu et leur dire de larguer leurs containers.

Tout l'avion était à présent en feu et les paras ont commencé à sauter.

Bohannon a maintenu son avion droit jusqu'à ce que les paras valides aient pu tous sauter...

Puis il a commencé à piquer...

Je présume qu'il tentait un amérissage sur l'eau afin d'éteindre le feu.

Le feu s'était à présent propagé à l'intérieur de l'avion et cela a du avoir une incidence sur le cables de commandes, car Bohannon n'a jamais pu redresser son avion et s'est écrasé dans l'eau."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erwann

avatar

Messages : 369
Date d'inscription : 30/11/2007
Age : 24
Localisation : Southern France

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Mer 13 Jan 2010 - 14:29

Shocked Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Mer 13 Jan 2010 - 15:04

Il y avait 15 troopers de H/504 à bord de l'avion ainsi que 3 membres d'équipage.
Le Private Reardon de H/504 était à bord:


"Un de nos containers, qui se trouvait à l'avant gauche de l'avion était rempli de Composition C (Plastique).

J'ai toujours pensé que la Flak a touché ce container et c'est la raison pour laquelle la chaleur était si intense et le feu s'est propagé
si rapidement.

Le seul a quitter l'avion "normalement" par la porte était le Crew Chief du C-47.

Nous autres, on a sauté de l'avion à travers le plancher en feu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Mer 13 Jan 2010 - 22:09

Le Private George Willoughby avait 18 ans et était le plus jeune trooper à bord de l'avion.
Il avait réussi à entrer dans l'armée par des moyens détournés avant Pearl Harbor, à l'âge de 15 ans.
Il s'est porté volontaire pour les parachutistes et rejoint H/504 sur la tête de Pont d'Anzio à l'âge de 18 ans.

Il raconte:


"Le 17 septembre 1944, après avoir rendu visite à des camarades près de leur avion et avoir fait une photo souvenir avec eux,
je leur dis que je les verrais au sol - J'ignorais à ce moment la que les Allemands avaient d'autres plans pour notre avion.

C'était tellement inconfortable dans l'avion avec tout mon équipement que je me suis allongé sur le plancher en demandant
au trooper à côté de moi de me signaler quand on approcherait de la côte hollandaise.

Je transportais une mine dans la poche gauche de mon pantalon, une grenade Gammon dans la poche droite...
Deux grenades dans les poches de ma veste, ainsi que des rations K, un fusil de sniper, une musette GP avec plus de 200 coups,
un masque à gaz, ma musette, ainsi que divers autres équipements.

Je me suis vite endormi et lorsqu'on m'a réveillé, je me suis empressé de quitter le plancher de l'avion pour rejoindre mon siège
en face du lieutenant et de la porte.

Je pouvais voir dehors et on a très vite commencé à entendre le son le son de tirs venant du sol et à voir les nuages
des explosions de la Flak.

Soudain l'avion a commencé à se remplir de fumée!

En regardant autour de moi, j'ai aperçu que notre Jumpmaster, le Lt Rynkiewicz avait été touché au genou et Hatfield,
notre tireur BAR était touché à la main.

Sur ma droite, un trooper (je crois que c'était Rideout) était par-terre sur le plancher.

Je me souviens avoir dit: "Foutons le camp d'ici!" et on s'est tous levés.

Le Sergent de l'Air Force (Crew Chief) a plongé en dehors de la porte.

En quelques secondes, il y avait tellement de fumée qu'on y voyait plus rien!

Certains des gars ont commencé à tousser et à pousser pour atteindre la porte.

A ce moment la, on est passé à travers le plancher de l'avion!

Lorsque mon parachute s'est ouvert, j'ai senti l'odeur de chair brulée et je pouvais voir la peau
qui pendait de mon visage et de mes mains.




J'ai regardé vers le bas et il n'y avait qu'une toute petite bande de terrain non inondé le long de la route et j'ai essayé de
diriger mon parachute dans cette direction.

En atterrissant j'ai roulé, sorti mon .45 et l'ai pointé sur un homme qui se trouvait devant moi.

Il a levé les mains en criant "Hollander!"

J'ai réalisé qu'il était de mon côté, j'ai rangé mon pistolet et suis sorti de mon harnais.

Puis j'ai traversé la route pour voir si je pouvais venir en aide à d'autres gars qui avaient atterri dans l'eau.

J'ai aperçu Donald Woodstock qui avait atterri pas loin. Il avait de l'eau jusqu'à la taille et il s'est mis à approcher de la berge.
En arrivant près de moi il s'est enfoncé dans une tranchée d'environ 2 mètres de profondeur qui bordait la zone inondée.
Il a ressorti la tête de l'eau en jurant et je l'ai aidé à sortir.

On a posé nos équipements derrière une maison et on s'est mis à chercher les autres.

Tout le monde avait bien attérri sur la terre ferme ou en bordure immédiate de la zone inondée.

On s'est tous rassemblés dans la petite maison.

Le Lt Rynkiewicz et Hatfield étaient dans la maison voisine.

Le sergent de l'Air Force était à l'étage et surveillait les environs.

Pendant ce temps les civils hollandais s'occupaient de nos brûlures.

Mes deux mains et mon visage étaient couverts de pansements et je ne pouvais voir que par mon oeil droit.

Je ressemblais à une momie!

Je ne pouvais pas garder mes mains le long du corps car la douleur était trop intense alors je les maintenais
en l'air près de ma poitrine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Jeu 14 Jan 2010 - 11:20

"Un camion chargé d'Allemands est arrivé le long de la route et s'est arrêté entre les deux maisons.

Les soldats sont descendus du camion et certains sont venus dans notre direction.

Un des Allemands a voulu tirer une grenade à manche par une la fenêtre - elle a rebondi et explosé
sur le pied du chef de leur groupe!

Il sautillait comme s'il avait le pied cassé.

Quelqu'un a agité un mouchoir blanc à la fenêtre et on nous a fait sortir de la maison et on est tous monté dans le camion.

On nous a amené à une petite ville où on nous a enfermé dans un local ou un officier allemand nous a interrogé.

J'avais tellement mal que je me suis couché par-terre dans un coin de la pièce. Je ne me souviens pas combien de temps
on est resté la mais l'interrogatoire s'est terminé en fin d'après-midi.

Puis on nous a chargé dans un vieux bus scolaire et nous avons roulé toute la nuit pout atteindre Utrecht le lendemain matin.

Mark Kaplan et moi-même avons été envoyé à un hôpital de campagne qui se trouvait dans une grande église en ville.

A l'hôpital, on a rencontré deux autres troopers de la 101st; Stanley P. Hunt de Philadelphie, PA, qui s'était foulé la cheville en attérrissant
et un autre gars dont je ne me souviens plus du nom, qui avait trois doigts coupés.

Il y avait aussi un parachutiste anglais qui était aveugle suite à un tir de mortier à Arnhem.

Après notre arrivée à Utrecht le 18 septembre 1944, je n'ai plus jamais revu personne de mon avion, à part Kaplan qui était avec moi à l'hôpital et Woodstock que l'on rencontrera un peu plus tard.



Trois jours plus tard on nous a chargé dans un train pour rejoindre Munster.

On voyageait avec des blessés Allemands dans des wagons tapis de paille.

On est resté à Munster jusqu'au 23 octobre.

On était toujours en bonne forme physique à cette période et Hunt portait une espèce de
sandale de douche à son pied droit et gardait en permanence sa botte de saut droite à la main!

Le Red Devil anglais avait à présent retrouvé la vue et un garde nous a amené en train civil
au Stalag 12-A de Limburg.

En arrivant, on a retrouvé Woodstock. Mon numéro de POW était 92789.

Le 25 octobre 1944, j'ai fêté mon 19ème anniversaire, pas de fête!

Le matin du 28 octobre 1944, on nous a chargé dans un train - 48 hommes par wagon, et il y avait deux bidons
qui trainaient au milieu et qui servaient de latrines. Il y avait tellement de monde qu'on ne pouvait pas se déplacer dans le wagon.

Après une trentaine d'heures de route on est finalement arrivé à Hammerstein et nous avons encore marché 3 kilomètres
pour arriver au Stalag IIB.

Le 28 janvier 1945, on nous dit de nous préparer à partir à pied pour 08h00 le lendemain matin.

Durant les mois passés, on avait seulement eu droit à un paquet de la croix-rouge pour deux hommes par semaine,
autant dire que nous n'étions pas au plus grand de notre forme.

Le lendemain matin, la colonne d'environ 1200 prisonniers s'est mise en route.

On avait de la neige jusqu'aux genoux et il faisait horriblement froid!

On a passé le nuit dans un grange..."



Le matin suivant, Willoughby traine et se retrouve en queue de colonne et réussit à s'échapper.
Il est repris 4 jours plus tard et renvoyé au Stalag IIB, où ìl restera jusqu'au 18 février 1945.

Le jour suivant, on le met dans un wagon avec 48 autres prisonniers. Après 12 heures de route le train s'arrette
peu avant la gare de Stargard. Un avion russe venait de détruire la voie ferrée et les prisonniers se retrouvent éparpillés.

Willoughby s'évade pour la 2ème fois avec trois autres prisonniers.
Ils sont repris 3 jours plus tard et envoyés à une prison à Stettin, le long de la rivière Oder, au nord-est de Berlin.

Tôt le lendemain matin, il est à nouveau transféré avec 15 Américains, 2 Russes et 2 Anglais qui avaient été capturés à Dunkerque!

Ils quittent Stettin à pied et passent par Pasewalk et Anklam, pour finalement arriver à un petit camp à Greifswald.

Il reste à ce camp jusqu'au 26 avril, puis il est à nouveau transféré.

En arrivant au Stalag Luft I dans la ville de Barth, il apprend que les Américains et les Russes venaient d'opérer leur
jonction le long de l'Elbe.

Willoughby s'échappe de Greifswald et ne sera jamais repris.

Après avoir fait un peu d'auto-stop avec les Russes, il "emprunte" un vélo et finit par rencontrer des troupes américaines de la
84th Infantry Division.

Il parvient à localiser la 82nd Airborne près de Ludwigslust en Allemagne et de la, il rejoint H/504 et il restera
avec sa compagnie jusqu'à fin mai 45.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain le Bon

avatar

Messages : 939
Date d'inscription : 26/11/2007
Age : 50
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Jeu 14 Jan 2010 - 11:25

Encore une histoire passionnante, merci Gilles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glider

avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 28
Localisation : cornillon,bouches du rhones,france

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Jeu 14 Jan 2010 - 11:47

Passionant,bien mieux qu'un roman fiction, un vrai témoignage! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boyington
Modérateur
avatar

Messages : 314
Date d'inscription : 02/12/2007
Localisation : Cannes 06

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Jeu 14 Jan 2010 - 19:57

Passionnant Keep going
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Jeu 14 Jan 2010 - 20:49

Revenons à la journée du 17 septembre et le crash du C-47.
Les résistants hollandais avaient observé cette vaste armada d'avions et de planeur survoler la côte et
ont été les premiers à arriver sur le lieu du crash.

Ils ont traité les brûlés graves et les blessés.

Deux des Américains, Walter Leginski et Everett Rideout, qui n'avaient pas besoin de soins furent escortés
chez un membre de la resistance locale; Hendrick Nijhoff à Fynaart.

Protégés et cachés par les Hollandais pendant 44 jours, ils finirent par rejoindre leurs troupes dans la région.



Huib Van Dis était la et il a pris des notes:[/b]

"Dimanche 17 septembre 1944; 10h00 - de nombreux chasseurs et bombardiers alliés ont complètement détruit le village de Willemsdorf ainsi que le pont de Moerdyk et la et la gare de Lage-Zwalve.

Quelque chose se prépare...

A 13h00 les premiers avions de transport de l'armada alliée survolent nos villages, suivis de très près par
des centaines de planeurs.

Très impressionnant!

A 13h30, un avion était en feu et on pouvait voir les parachutes des hommes qui en sortaient.

L'avion a piqué et s'est écrasé dans la zone inondée près de la ferme de A. Van Sprang.

Les Allemands on fait 10 prisonniers, les autres ont réussi à se cacher."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dogface44

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Ven 15 Jan 2010 - 15:51

Rapport de la resistance hollandaise (NIF) sur le crash du C-47.

Le dimanche 17 septembre 1944, une immense armada alliée survole Fijnaart allant vers l'est.

Les canons anti-aériens allemand basés à Dintelsas ont abattu un de ces avions; le C-47 portant le numéro de série 45-15308.
L'avion a largué ses parachutistes et s 'est écrasé dans le polder inondé de Heijningse, près de la ferme de A. Van Sprang.

L'avion transportait des parachutistes de la Compagnie H du 504th Parachute Infantry Regiment de la 82nd Airborne Division.
Sa destination était Grave.

Personne ne vivait dans les environs du lieu du crash.

Le coin était inondé et le seul moyen d'y arriver était par les canaux et c'était très dangereux.

Les 4 hommes envoyés vers l'avion par le Dr Schiphorst ont été blessés par les schrapnels retombant de la Flak
et les attaques des avions de chasse.

On a finalement rejoint le lieu où se trouvaient les Américains et des soldats armés nous ont arrêté.

Leur officier était blessé à la jambe et on s'est occupé de ses blessures.

Un homme a été envoyé à Willemstad pour aller chercher une ambulance.

Pendant ce temps, trois des Américains qui n'étaient pas blessés montaient la garde.

Leur officier a été déplacé dans la maison voisine pendant que 9 autres brulés graves se faisaient soigner.

Ils n'avaient plus de peau sur leurs visages et leurs mains et ont eu beaucoup de chance de tomber dans l'eau.

La plupart des blessés ont été bien soignés et ont reçu de la morphine. Un des Hollandais, qui ne pouvait pas supporter
la vue de la souffrance de ces soldats a du rentrer à la maison.

Alors que les derniers soldats se faisaient soigner, les Allemands sont arrivés.

On a entendu des tirs venant de la maison où se trouvait leur officier.

Le combat fut bref mais intense. Une fois la fusillade terminée, les Hollandais ont soigné les blessés Allemands.

Les Allemands frappaient les Américains au visage s'ils refusaient de leur donner leurs cigarettes ou autres effets personnels.

Le Dr Schiphorst est finalement arrivé avec une ambulance et les deux blessés les plus graves ont été amenés à son hôpital.

Les autres prisonniers ont été amenés par camion à Steenbergen.





FIN





Retrouvez les aventures des boys de H/504 dans le livre de James Megellas:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glider

avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 28
Localisation : cornillon,bouches du rhones,france

MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   Ven 15 Jan 2010 - 22:39

Vraiment très impressionant ce récit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504   

Revenir en haut Aller en bas
 
Market Garden - Itinéraire d'un stick de H/504
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forty Four Memories :: Forty Four Memories :: Histoire-
Sauter vers: