Forty Four Memories

www.forty-four-memories.fr
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Carte des membresCarte des membres  Site OfficielSite Officiel  

Partagez | 
 

 Le coup de force du 9 mars 1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dragoon

avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 49
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Le coup de force du 9 mars 1945   Ven 15 Mai 2009 - 18:17

Mars 1945, la guerre est presque finie, le territoire national est libéré (hormis l'Authion) et le gouvernement provisoire s'affaire déjà à la tâche immense de la reconstruction.

Et pourtant ce 9 mars 1945 un drame terrible va se produire.

Un drame tragique qui touche la France.

Mais un drame qui va se dérouler loin de la France, loin des préoccupations des français de France, ce qui fait qu'il est totalement méconnu des français.........

........le drame se déroule en Indochine.

9 mars 1945, ce jour tragique que le colonel Romain-Desfossés a vécu, se sont écrites les pages d'héroïsme sans doute les plus ignorées des français.

Ha Giang, le 9 mars 1945, 18H50.
Dans le salon de la résidence, son épouse à ses côtés, entouré de 6 officiers, le chef de bataillon Moullet, commandant le 3ème territoire militaire, attend la visite du commandant japonais Sawano.

La veille, celui-ci a invité les officiers français à venir dîner ce soir, 9 mars à 19H00, au cantonnement japonais.

Mais la situation depuis quelques semaines s'est tellement tendue, que Moullet s'est méfié et a convié au contraire le commandant Sawano à venir à la résidence avec ses officiers pour l'apéritif.

Or à 17H00, Moullet a reçu un télégramme codé du résident supérieur du Tonkin lui signalant l'imminence d'une attaque japonaise. Il a aussitôt mis en alerte la moitié de la garnison et maintenant il attend.........

L'atmosphère est lourde de menaces et oppressante............

18H55
Le commandant japonais Sawano escorté de ses officiers la main sur leur sabre, fait son entrée.
Raide, il joint les talons, salue et se casse en 2 à la japonaise.
Puis souriant, il dit son désir d'avoir de bonnes relations avec l'armée française.
Les verres sont distribués. Chaque officier nippon se place devant un officier français et lève son verre.......

19H00
Le commandant Sawano se disant subitement fatigué, sort.
Le commandant Moullet monte à l'étage et appelle la caserne.

19H05
L'électricité s'éteint brusquement. Chaque officier japonais bondit sur son vis-à-vis. Une section japonaise jaillissant de la nuit encercle la maison.
Avant d'avoir pu faire un geste, le capitaine Jolly et le lieutenant Van den Akker sont abattus. Le commandant Courbière, le capitaine Vaillant et l'aspirant Viret sont capturés. Le lieutenant Kéréneur se dégage et rejoint le commandant Moullet en haut de l'escalier. Révolver au poing, ils tiennent les japonais en respect.

Au même moment une fusillade intense se déclenche dans la ville. Les panneaux de bambous cachant les cantonnements japonais au pied de la caserne française s'abattent et 900 japonais hurlant montent à l'assaut du fort en construction en attaquant à la grenade et au lance-flammes.

A la résidence, poussant devant eux madame Moullet à demi étranglée par un noeud coulant et tenant son bébé de 5 mois dans ses bras, les japonais gravissent les escaliers. Le commandant Moullet et le lieutenant Kéréneur abattent 4 japonais tout en cherchant à se protéger dans les combles dans lesquels ils sont finalement capturés.

Au fort et dans les casernes, le combat fait rage. 200 européens et indochinois se battent à 1 contre 4 avec acharnement.

10 mars 1945, 03H00 du matin.
Les japonais réussissent à prendre pied sur les superstructures du fort. Ils font ébouler de la terre devant les créneaux ou les obstruent avec les corps des prisonniers capturés...

Au lever du jour, les japonais tirent au canon de plein fouet dans les embrasures des casemates et sur les casernes dont les murs s'effondrent. Du côté français le feu faiblit et les munitions s'épuisent. Bientôt les défenseurs tirent leurs dernières cartouches.

A 07H00 ils doivent se rendre.
70 coloniaux, légionnaires et tirailleurs ont été tués. Bien davantage blessés. 250 cadavres japonais jonchent les lieux du combat.


.......mais l'histoire ne s'arrête pas là...........................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HiStory
Admin
avatar

Messages : 649
Date d'inscription : 26/11/2007
Age : 28

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Jeu 21 Mai 2009 - 3:23

dragoon a écrit:

........le drame se déroule en Indochine.

.......mais l'histoire ne s'arrête pas là...........................................

ca laisse songeur Smile

_________________

L'urgent est terminé, l'impossible est en cours,... pour les miracles, prévoir 24H !
Banque de données, récits de vétérans : http://www.ww2-history.com/( recherche partenariat contact pour infos )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ww2-history.com
Fighting 36th

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 20/10/2008
Age : 26
Localisation : Rhones-Alpes

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Jeu 21 Mai 2009 - 14:20

j'ai entendu parlé de cette histoire mais pas avec autant de details, à quand la suite de l'histoire? c'est vraiment tres interressant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragoon

avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 49
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Mar 26 Mai 2009 - 11:24

Merci pour votre intérêt, voici donc la suite.


Après la traîtrise...l'horreur (âmes sensibles s'abstenir) :

La plupart des femmes françaises sont livrées à la soldatesque japonaise ivre de rage. Elles sont publiquement violées par des grappes de brutes qui se disputent leur corps.
Plus de cent prisonniers pris les armes à la main sont massacrés, 44 d'entre-eux sont tués à coups de pelles et de pioches.
Les autres sont emmenés au bord de la rivière où la population civile est rassemblée, les femmes françaises devant. Ils sont abattus par un nationaliste que les Japonais ont installé à une mitrailleuse.

L'adjudant R. s'est battu toute la nuit. Il est garrotté et mis à genoux avec une barre de bois dans les articulations qui finissent par se briser. Sous ses yeux, sa femme est violée par des dizaines de japonais. Puis il est massacré devant elle.

Au moment de la reddition, quelques hommes dont plusieurs blessés, réussissent à prendre la jungle. Des détachements japonais les prennent en chasse. Epuisés ils sont presque tous rattrapés et exécutés. Un des détachements traîne avec lui, attachées, la femme et la fille d'un sous-officier qui vient d'être tué. Elles tentent de s'échapper, sont rapidement rattrapées et décapitées au sabre toutes les 2.

La même nuit à la même heure, un drame semblable s'est déroulé sur tout le territoire indochinois, partout où les troupes françaises ont eu le temps d'ouvrir le feu.

Ainsi s'achève la souveraineté française que l'Amiral DECOUX avait réussi à sauvegarder depuis 5 ans sous l'obédience de Vichy d'abord, puis secrètement sous celle du gouvernement provisoire qui l'avait maintenu dans ses fonctions.

La traîtrise, les supplices horribles qui trainent en longueur, c'est tout cela que l'armée française va subir après le départ des japonais, de la part du viet-minh qui agira de la même façon, dans ce qui deviendra la guerre d'indochine.
Je comprends mieux aujourd'hui les raisons pour lesquelles les vétérans de la guerre d'indochine que j'ai pu rencontrer ne veulent pas en parler. Ou plutôt ne peuvent pas; aucun mot ne peut réellement décrire ces faits ô combien pénibles.
J'ai gravé dans ma mémoire, le visage en pleurs de ce vétéran me disant :"vous ne pouvez pas comprendre, personne ne peut comprendre ce qu'on a vécu..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RICK.US CAVALRY

avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 48
Localisation : PUIMICHEL (04)

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Mar 26 Mai 2009 - 11:37

SI !!!

J'ai vécu cela ! en Ex-yougoslavie ! ce que j'ai vue la-bas n'est pas racontable non plus, tellement il y a eu d'horreur !
Lorsque je suis revenue de mon premier séjour (celui en tant que casque bleu), ma propre mère ne m'a même pas reconue à la gare, et elle est passé à côté de moi sans me reconnaitre tellement j'avais changé. J'ai mis mis plus d'un ans avant de retrouver le sourire et l'envie de rire.

Il y a des choses qui marque un hommes pour la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerson Patrick



Messages : 165
Date d'inscription : 28/02/2008
Age : 77
Localisation : Salon de Provence

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Mar 26 Mai 2009 - 12:48

On aimerait pouvoir croire que l'éthique japonaise a fondamentalement changée.
Rien n'est moins sûr...
Très peu ont été jugés pour crimes de guerre, et, de nos jours, les livres d'histoire japonais occultent complètement les atrocités commises en Chine, ou dans les camps de prisonniers, ou après guerre, en Indochine (ou beaucoup ont combattu au côté des viets, avec les débordements de cruauté gratuite que l'on connait).
Selon le code d'honneur japonais, le vaincu doit se suicider, ou doit être traité comme un animal (d'oû la cruauté envers les prisonniers des camps): mais bien peu d'entre-eux ont suivi la règle, en 1945, à la défaite du Japon...
N'oublions jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fighting 36th

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 20/10/2008
Age : 26
Localisation : Rhones-Alpes

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Lun 1 Juin 2009 - 21:29

c'est dingue de voir que la barbarie humaine est aussi atroce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tourist

avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 27/11/2007
Age : 28
Localisation : mougins

MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   Lun 1 Juin 2009 - 22:00

en effet merci dragoon pour se récit qui est très emouvant et fait froid dans le dos .
je n'avais aucun interet pour cet guerre et je m'en fiché un peu mais apres ce récit je reste sans voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coup de force du 9 mars 1945   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coup de force du 9 mars 1945
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forty Four Memories :: Forty Four Memories :: Histoire-
Sauter vers: